ALERTE

Le Niger appelle à l’aide pour financer le PAM, gravement menacé

Le Niger, un des pays le plus pauvre au monde, a lancé vendredi un appel pour la « mobilisation » de fonds en faveur du Programme alimentaire mondial (PAM), qui risque de suspendre son assistance humanitaire au pays, en raison d’un manque de financement.

« Je lance au nom du gouvernement » du Niger « un appel à mobiliser plus de ressources » au profit du PAM, afin de « permettre la poursuite » de ses activités, a plaidé vendredi devant les partenaires étrangers au développement du pays Bazoum Mohamed, le ministre nigérien de l’Intérieur.

Le Programme alimentaire mondial des Nations Unies (PAM) est financé par les contributions des gouvernements, du secteur privé, d’autres organisations et des particuliers.

Les interventions du PAM ont permis entre « janvier et juin 2016 », de prévenir et de prendre en charge « plus de 800.000 personnes » souffrant de « malnutrition aiguë » et de nourrir « 200.000 élèves dans 1.250 écoles à cantines », a énuméré le ministre, assurant l’intérim du chef du gouvernement, Brigi Rafini.

Mais, « force est malheureusement de noter que le PAM fait face à des difficultés de financement qui plombent son fonctionnement et menacent gravement la poursuite de toutes (ses) activités », a relevé Bazoum Mohamed. « Conséquemment, tous les acquis laborieusement obtenus (…) risquent d’être durablement remis en cause », s’est-il alarmé.

Jeudi, le PAM a annoncé qu’il risquait de suspendre dès septembre son assistance humanitaire à des milliers de nourrissons souffrant de malnutrition et aux cantines de nombreuses écoles au Niger, en raison d’un manque de financement.

« Nos ressources se sont épuisées et si nous n’avons pas de contributions immédiates, nous serons dans l’impossibilité, d’ici début septembre, de continuer notre assistance aux enfants malnutris (…), aux écoles à cantines » et de cesser « les activités de développement rural », a expliqué à l’AFP Vigno Hounkanli, le porte-parole du bureau du PAM à Niamey. « Nous avons déjà réduit les rations alimentaires aux populations démunies », a-t-il ajouté.

Le PAM dit avoir besoin de 21,4 millions de dollars (19,4 millions d’euros) pour assister les populations du Niger « les plus vulnérables », de « septembre à décembre ».

Au Niger, pays aride, le taux des enfants atteints de malnutrition a déjà atteint 15%, soit le « seuil d’urgence » fixé par l’Organisation mondiale de la santé (OMS). Les écoles équipées d’une cantine permettent de rehausser le très faible taux de scolarisation des enfants, surtout en zone nomade.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*